Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

LES GOUTTIÈRES DENTAIRES ACTIVES - ACTIVATEURS DENTAIRES

Bienvenue sur le blog de la gouttière dentaire et de l'activateur dentaire . Nous allons vous décrire certaines pathologies de la sphère buccale ainsi que leurs solutions grâce à des outils actifs performants (créés par des prof. de la santé: Kiné, Ostéo, Dentiste)

Comment combattre le ronflement ?

Le ronflement est un bruit rauque occasionné par des vibrations anormales du  lors de l'inspiration.

Le ronflement nuit souvent à la qualité du sommeil de la personne qui ronfle mais aussi du conjoint ou de la conjointe. L’intensité du bruit du ronflement peut dans certains cas atteindre 100 décibels, l’équivalent du bruit d’un camion qui passe ! Le ronflement est considéré comme pathologique si le bruit émis dépasse les 50 décibels.

Le terme médical pour désigner le ronflement est la ronchopathie.

Le ronflement peut être passager, intermittent ou régulier. Dans les cas les plus graves, il peut s’accompagner d’apnées du sommeil  (pauses respiratoires). Ceci peut favoriser, en journée, de la fatigue plus ou moins marquée et une baisse de vigilance avec risque de somnolence au travail et à la conduite d’un véhicule.

Le ronflement touche plus de 40 % des adultes de plus de 50 ans de manière régulière. Il peut aussi survenir chez l’enfant.

Le mécanisme du ronflement

La cause principale du ronflement est l’obstruction des voies aériennes qui survient lorsque les muscles de l'arrière-gorge, du voile du palais, de la luette et de la langue se relâchent pendant le sommeil profond. Ces derniers réduisent le passage de l’air au niveau des voies aériennes, ce qui fait vibrer le pharynx. C’est cela qui crée le bruit du ronflement.

Dans 80% des cas, le ronflement est occasionné par une déficience musculaire de la langue et des muscles des mâchoires.

 

Une langue molle (hypotonique). En position couchée sur le dos, la pesanteur favorise la descente de la mâchoire et de la langue par la même occasion. Lorsque la langue est hypotonique (muscle faible), elle est plus pâteuse et encombrante. Il faut savoir qu’une langue tonique (normale) se positionne au palais au repos. Lorsqu’elle est déficiente et qu’elle ne peut pas atteindre le palais, elle subit la pesanteur en descendant jusqu’à la gorge et réduit le passage de l’air en faisant vibrer le pharynx.

Placement de la langue au palais physiologique (langue tonique)

http://claimingpower.com/wp-content/uploads/2014/08/tongueplacement.jpg

 

Une déficience des muscles Ptérygoïdiens Latéraux occasionne une mâchoire reculée. C’est ce qu’on appelle une rétrogathie d’origine musculaire. Le fait que la mâchoire recule favorise la compression du carrefour aérien par une langue trop reculée.

 

Dans les 20% de cas restants, on retrouve les facteurs suivants :

  • Le surpoids : le surpoids est un facteur aggravant le ronflement. Les tissus du pharynx, plus volumineux, empêchent le libre passage de l’air.
  • La congestion nasale : un nez bouché par un rhume, rhinite, rhino-pharyngite, angine, ou une allergie peut occasion une réduction du passage de l’air et occasionner la vibration du pharynx.
  • Les malformations osseuses : une malformation anatomique comme une déviation de la cloison nasale ou une rétrognathie anatomique (mâchoire du bas trop courte).
  • La position pour dormir : dormir sur le dos lorsqu’on a une langue basse favorise le ronflement (comme indiqué plus haut).
  • L’alcool : la consommation d’alcool est également un facteur qui favorise le relâchement des muscles et les tissus de la gorge.
  • Le tabagisme : le tabac dessèche la gorge et peut ainsi contribuer à augmenter l’intensité du ronflement. Il entraîne aussi une inflammation chronique des voies aériennes supérieures gênant le passage de l'air.
  • Médicaments : certains médicaments tels que les somnifères peuvent entraîner le relâchement des tissus.

 

 

Solutions pour guérir du ronflement

La principale cause est la déficience des muscles de la langue et de la mâchoire. Il est donc primordial de commencer par renforcer ces muscles avec un activateur buccal.

L’activateur buccal est une double gouttière dynamique qui est utilisée passivement ou activement. Pour le ronflement, il peut être utilisé pour faire des exercices de renforcement et pour obliger la mâchoire à être mieux positionnée durant le sommeil.

Passivement : l’activateur buccal va obliger les dents du bas à s’aligner avec les dents du haut. La mâchoire avance et décomprime le carrefour aérien, laissant l’air circuler normalement. La langue est aussi obligée de travailler la nuit avec cet activateur parce qu’elle stimule la déglutition (avalement de la salive). Elle est aussi conçue d’un guide lingual, c'est-à-dire qu’il dirige la langue comme un rail à prendre la bonne position.

Voici 2 schémas de 2 marques d’activateurs buccaux (brevetés).

Kinépod

 

Tedop

 

Activement : l’activateur buccal est utilisé en journée (de 2 à 20 min) pour effectuer des exercices de renforcement. Il est utilisé pour effectuer de la mastication antérieure et latérale afin de renforcer les muscles de la bouche. À force d’exercices, la mâchoire sera plus tonique et plus stable. Elle ne reculera plus durant le sommeil couché sur le dos. La langue renforcée retrouvera son tonus de base et elle pourra se positionner au palais. Elle ne descendra plus durant le sommeil pour obstruer les voies aériennes supérieures.

 

Concernant les autres causes, il va de soi qu’il faut suivre un régime dans le cas de surpoids, réduire l’alcool et arrêter de fumer.

Pour les malformations osseuses, il faut s’adresser à un chirurgien maxillo-facial afin de rectifier les déformations dans la limite du possible.

Dans les cas extrêmes, il est aussi possible d’élargir l’espace de la gorge par une chirurgie uvulo-palato-pharyngoplastie qui consiste en une résection de la luette, des amygdales et d’une partie du voile du palais.

 

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :